Les vélocipèdes

vélocipèdes toutes la collection de velos. une salle entièrement dédiée


C'est en 1861 que Pierre Michaux, carrossier à Paris, monte deux pédales sur la roue avant d’une draisienne. Le vélocipède est né. Il en construira 2 cette année là, 142 l’année suivante et 400 en 1865. On dénombrera une cinquantaine de fabricants qui durent interrompre la production pour cause de guerre, en 1870. C’est encore un cadre en fer forgé avec des roues en bois cerclées de fer. La roue avant passant d’un diamètre de 0,90 à 1,20 m jusqu’à 2 m et la roue arrière devenant de plus en plus petite: c‘est le grand Bi .

Cet élégant moyen de déplacement va côtoyer le vélocipède archaïque. En complément, le français Meyer imagine en 1868 une transmission par chaîne et pédalier libérant ainsi la roue avant de la traction .

Depuis 1885, la bicyclette ne va guère évoluer, sauf pour compenser le faible rendement humain, ainsi le dérailleur apparaît en 1895 grâce au Français Loubeyre . Il ne sera autorisé dans le Tour de France qu’en 1937. Henri Desgranges le fondateur s’y opposait catégoriquement, en déclarant : « Laissez aux femmes et aux vieillards les changements de vitesse ».
Au 20è de nombreuses améliorations seront apportées.

Et il faut rappeler qu’avant 1940, le parc de vélos était équivalent au parc automobile actuel.